Art public

Place à la création !

Les œuvres d’art dans l’espace public font partie du programme de la réorientation de l’urbanisme amorcée depuis le début des années 1990.

La plupart des œuvres bénéficient d’un sponsoring des sociétés installées sur le plateau. En tant qu’établissement public, Le Fonds organise aussi des consultations d’artistes dans le cadre du « 1% artistique » des bâtiments publics. C’était par exemple le cas à l’occasion de la construction de son siège. Le résultat est la réinterprétation de l’horloge urbaine de l’artiste luxembourgeoise Trixi Weis, bien visible depuis l’avenue John F. Kennedy. Le prochain bâtiment à bénéficier d’une œuvre d’art financé par le Fonds sera la gare du point d’échanges rond-point Serra dont le Fonds est le maître d’ouvrage.

A l'été 2016, le Fonds Kirchberg a inauguré l'œuvre Dendrite de l'artiste canadien Michel De Broin dans le Labyrinthe du Parc Central au Plateau du Kirchberg. Depuis, cette sculpture, qui est un point de vue en hauteur, visible de loin, suscite la curiosité. Il fait découvrir aux promeneurs le labyrinthe végétal encore trop peu connu et incite à explorer davantage le Parc Central en général. Dans la continuité de cette première intervention, le Fonds Kirchberg et le Casino Luxembourg ont lancé 1+1, un projet artistique qui aura lieu tous les deux ans, visant à réaliser une œuvre éphémère dans le Labyrinthe.

Pour la première édition de 1+1, la proposition Recto-Verso du duo d'artistes luxembourgeois Charles Wennig & Laurent Daubach a été retenue en 2017. En 2019, pour la seconde édition de cette manifestation. Le Fonds et le Casino Luxembourg ont choisi parmi quatre avant-projets l'oeuvre qui sera la plus en adéquation avec l'esprit du lieu pour succéder à Recto-Verso. Il s'agit de Slow Teleport des artistes Alex Schweder et Ward Shelley.

La Dendrite de Michel De Broin

Dernière modification le