Vivre au Kirchberg

Un quartier qui vit, un quartier qui change !

Depuis la construction du premier bâtiment – le célèbre «Héichhaus» – le quartier s’invente et se réinvente. Dans les années 1970, les responsables politiques préconisaient encore des concepts favorables à la circulation des voitures. Une voie rapide coupait le quartier en deux parties non communicantes. Avec ses grands bâtiments, placés en milieu de parcelle, le Kirchberg était avant tout un lieu de travail, d’abord pour les fonctionnaires européens, ensuite aussi pour les employés de la place financière.

Aujourd’hui, de plus en plus de quartiers résidentiels apparaissent. Le Kirchberg reste un endroit vordoyant aux espaces aérés. Des initiatives comme la «Quartierstuff» témoignent d’un véritable élan de participation parmi les habitants qui veulent forger, eux aussi, l’image de leur quartier. Des commerces et des restaurants s’implantent de plus en plus dans les rez-de-chaussée des bâtiments. Le campus universitaire et la bibliothèque nationale donnent une touche de jeunesse à ce quartier des cols blancs. Le tram avec son concept de transport multimodal et un réseau de pistes de vélo apporte une grande qualité de vie à ceux qui veulent renoncer le plus possible à l’utilisation de la voiture.

La vie culturelle du Kirchberg ne se limite pas aux concerts à la Philharmonie ou aux expositions au Mudam. Elle trouve sa place dans les parcs et espaces publics qui sont des lieux de rencontre pour les habitants et les salariés

Malgré son caractère dynamique et résolument contemporain, le Kirchberg restera un quartier abordable avec une offre de logement variée accessible à tous les revenus.

 

Découvrez le programme des logements abordables !

Dernière modification le