Jardin du multilinguisme

Une poche verte au milieu des tours

L’emplacement de ce jardin temporaire reposera sur des terrains de réserve pour des futures extensions des institutions européennes. Signé Michel Desvigne, il sera aménagé à l’Est du parvis d’honneur de la Cour de Justice de l’Union européenne.

L’approche conceptuelle que l’architecte paysagiste Michel Desvigne a choisie est celle d’un paysage en miniature, inspiré des espaces agricoles. Leurs plantations tirent parti de la géographie locale, ils soulignent graphiquement les pentes, se combinent à des systèmes d’irrigation et de gestion. D’ailleurs le site à l’état actuel représente un dénivelé considérable. Des pièces végétales s’installeront sur la topographie paysagère de ce jardin constitué d’une riche palette végétale. La vocation de ses chambres, en plus d’accueillir les usagers dans les moments de détente, est de répondre à la demande d’organiser des festivals de différentes natures. Dans les pièces on pourra, par exemple, retrouver des installations artistiques, permanentes ou éphémères, sur le thème du multilinguisme. Les chemins du jardin suivent la topographie du site en reliant les pièces végétales. Comme dans les paysages agricoles la liaison entre les parcelles se fait par un trait simple qui épouse les niveaux du terrain. Le chemin sera constitué d’un revêtement minéral dans lequel sont inscrits des mots en différentes langues.

Une trame arbustive riche articulée en quatre mélanges organise le jardin: champs de lavande, vignobles, pépinière d’hortensias et vergers fruitiers. A ces strates s’associent une large palette de plantes plus basses, rassemblées par groupes qui représentent à chaque fois une espèce arbustive dominante à laquelle s’associent d’autres arbustes, espèces à fleurs et aromatiques.

Fiche technique

Surface: 1,2 ha

Maître d'ouvrage: Fonds Kirchberg

Architectes-paysagistes: Michel Desvigne paysagiste, Espace et Paysages S.A.

Etat d'avancement: projet

Début chantier: 2022

Livraison: 2023

Dernière modification le